IMG-20170220-WA0040

Restaurant Céleri, Barcelone

IMG-20170220-WA0033Légère hésitation à l’entrée de cette épicerie bobo chic désertée à cette heure tardive…me serais-je trompée d’adresse ?  Non, tout va bien, le restaurant Céleri se trouve bien ici, en sous-sol, dans un grand espace façon loft industriel. La décoration à base de matériaux bruts (brique, métal, verre, bois et osier) donne une ambiance à la fois moderne et chaleureuse. D’ailleurs pour réchauffer davantage l’atmosphère, les frontières entre les convives et les cuisiniers ont été abolies. Prenez-en de la graine Mr. Trump ! Non contents de pouvoir scruter à travers les vitres la brigade affairée, les clients ont également la possibilité de s’attabler à côté des fourneaux. Il n’y a plus qu’à tendre le bras pour se servir directement dans les sautoirs, russes et autres rondeaux.

Houmous joliment présenté

Houmous joliment présenté

La philosophie du chef, Xavier Pellicer, souriant et généreux mélange de la culture franco-catalane, est de proposer une cuisine équilibrée, ce qui signifie une part belle faite aux végétaux. Mais pas question d’imposer la dictature du végétarisme aux plus carnivores d’entre vous ! Les poissons, viandes et volailles sont aussi de la fête ! Cependant je m’aventurerais à dire que les légumes sont tellement bons (en majeure partie de culture biologique) et si bien cuisinés qu’ils convertiraient un lion assoiffé de chair fraîche en douce petite brebis.

Avec sa bonne humeur, le chef nous révèle que les fruits et les légumes qu’il propose ont poussé dans la terre et ont mûri à la lumière du soleil de la province de Barcelone. Le « détail » me fait froid dans le dos…mais oui, réveille-toi Caroline ! Aujourd’hui, le luxe c’est de se nourrir de produits cultivés de manière traditionnelle, à l’ancienne dans de la terre avec de l’eau et du soleil ! Hydroponie, aéroponie, ultraponie…ça vous parle ? Voilà les responsables de vos tomates blafardes et sans goût qui vous font préférer un verre d’eau plutôt qu’une salade. Glups !

Taboulé de chou-fleur

Taboulé de chou-fleur

Au final, c’est une carte composée de 14 plats végétariens ou végétaliens contre 6 plats de poisson ou viande. Les légumes stars de  la saison comme le chou-fleur, les tubercules, le poireau, l’aubergine (un peu moins de saison celui-là) et la courge sont déclinés selon plusieurs recettes.

A vous de choisir entre le taboulé de chou-fleur, oignons confits, pignons caramélisés et pickles de petits oignons (8,50€) ou bien la purée de chou-fleur (texture divine) accompagnée d’un œuf parfait à l’huile fumée (9,80€).

Le clou du spectacle reste la cocotte de petits-pois (cultivés sous serre, certes) à la truffe, s’il vous plaît. C’est à se demander si un pauvre commis n’aurait pas été puni à passer la nuit à les peler, tellement leur peau est fine et leur saveur est douce. Un véritable délice !

IMG-20170220-WA0006

Cocotte de petits-pois à la truffe

Et nous ne sommes pas en reste avec les desserts…magnifique soufflé, géniale crème brûlée au chocolat avec une pointe de piment,…on ne sait plus où donner de la tête.

Râble de lapin rôti, tomates, échalotes confites, sauge, 16,50 €

Râble de lapin rôti, tomates, échalotes confites, sauge, 16,50 €

Dix-huit mois d’existence et une étoile Michelin à son actif même si cette dernière n’était guère convoitée. En effet, la maison préfère mettre l’accent sur le contenu des assiettes plutôt que dans le protocole des grandes tables. D’ailleurs cela se ressent au niveau de l’addition. Il paraît qu’à midi, la table propose un menu pour 25 euros ! Courez-y…

Céleri, Passatge de Marimon, 5, Barcelone  – Tél : 93 252 95 94

IMG-20170220-WA0024

Confit de pilon de poulet bio de Marta Marti, arômes du Magreb

 

 

 

 

 

 

Partagez cet article

facebooktwittergoogle_pluspinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *