Pâte à nouille

Pâte à nouille à la farine de blé

N’y voyez pas un esprit de contradiction en vous proposant une recette de pâte à nouille le jour de la Chandeleur mais je ne résiste pas aux pâtes fraîches. Une pâte à crêpe aurait été indiquée aujourd’hui seulement voilà : j’ai découvert que cela pouvait être aussi amusant de faire la nouille sans coller ses crêpes au plafond. Cela plaît tout autant aux enfants et d’un point de vue nutritif, je préfère la sauce tomate au Nutella.
En plus, la pâte à nouille offre, avec une même recette, des milliers de possibilités en variant la forme, la couleur, l’arôme et l’assaisonnement. Il n’est pas obligatoire d’avoir un laminoir, la pâte à nouille peut également s’utiliser en bandes larges pour faire des lasagnes ou des ravioles. Chacun y ajoute sa touche personnelle en l’aromatisant avec des épices comme du safran, du curcuma ou du curry – attention toutefois à la grosseur du grain car il risque de casser la pâte et la rendre impossible à étaler- ou en la colorant avec de l’encre de seiche ou du jus de betterave par exemple ; et pourquoi pas mélanger les couleurs ! En terme d’assaisonnement, on en perd son italien (ou son chinois ?). En route…

Ingrédients :

  • 1 œuf pour 100g de farine de blé type 45 ; il faut compter 50g de farine par personne. On peut également utiliser de la farine de blé dur extra fine ou faire un mélange des deux (75% de farine standard et 25% de farine blé dur)
  • Un trait d’huile d’olive éventuellement
  • Surtout pas de sel car cela casse la pâte et la rend très difficile à travailler. Le sel se rajoute dans l’eau de cuisson (10g par litre d’eau).

Réalisation de la pâte à nouille :

  1. Tamisez la farine et faites un puits
  2. Versez les œufs battus à la fourchette (avec l’huile si vous en mettez) dans le puits
  3. Si vous réalisez votre pâte à la main : mélangez du bout des doigts (d’une seule main sinon on est bien embêté quand on a les 2 mains sales) du centre vers l’extérieur puis faites une boule.
  4. Si vous réalisez votre pâte au robot : commencer au crochet et terminer de la travailler à la main quand elle se décolle des bord de la cuve du robot.
  5. Travaillez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné avec la paume de la main. Il faut obtenir une boule bien homogène (un pâton). Attention à ne pas trop la travailler car sinon, vous obtiendrez une pâte élastique difficile à laminer. Votre pâte doit être ferme dense et non collante.
  6. Si vous trouvez la pâte trop sèche, vous pouvez rajouter de l’eau. Si vous rajoutez de l’eau, faites le en toute petite quantité afin de tester la texture. Si elle colle, c’est que vous avez mis trop d’eau…
  7. Coupez la pâte en boules de taille équivalente ; chaque boule doit pouvoir tenir dans la paume de la main.
  8. Filmez les boules de pâte et réservez les au frais 30 minutes minimum.

Comment détailler les pâtes

  • Le plus facile est d’utiliser un laminoir.
  • Donnez une forme rectangle (de la largeur du laminoir) à chaque boule avec le bout des doigts en vous aidant d’un rouleau à pâtisserie.
  • Les professionnels utilisent de la crème de riz pour étaler la pâte et la travailler car cela l’alourdit moins.
  • Laminez la pâte : une vidéo vaut mieux que mille explications –> vidéo de démonstration

Conservation des pâtes avant la cuisson :

  • Si vous n’avez pas de séchoir à pâtes comme moi, recouvrez votre grille de four avec du papier sulfurisé et farinez le légèrement.
  • Déposez les pâtes que vous aurez détaillées sur une faible épaisseur pour éviter qu’elles ne collent.
  • Elles peuvent se conserver telles quelles pendant 2 ou 3 jours. Dans ce cas, faites des nids de tagliatelles car la pâte va finir par sécher, devenir cassante et vous aurez du mal à  les mettre dans la casserole sans les casser (à moins que vous possédiez une marmite très haute où vous pourrez les plonger verticalement).
  • Une autre solution est de les congeler dans des sachets individuels.

Cuisson des pâtes :

  • Les pâtes fraiches se cuisent à la dernière minute avant de passer à table car elles ne supportent pas d’être réchauffées contrairement aux pâtes industrielles.
  • Salez une grande quantité d’eau à 10g/litre et rajoutez éventuellement un peu d’huile végétale pour éviter qu’elle ne collent.
  • L’eau doit bouillir avant d’introduire les pâtes.
  • Mélangez sans cesse les pâtes pendant la cuisson avec une fourchette.
  • Les pâtes sont cuites quand elles remontent à la surface de l’eau c’est-à-dire en 2 minutes à peine. Vérifiez qu’elles sont correctement cuites en les goutant. Elles doivent rester fermes (al dente)
  • Egouttez les pâtes et surtout ne les rincez pas sous l’eau froide car elles se gorgeraient d’eau et ce serait fort dommage !
  • Si vous les consommez froides (dans une salade par exemple) alors débarassez les dans un grand plat plat sur une faible épaisseur en les mélangeant avec un peu d’huile afin qu’elles ne collent pas.
  • A vous de jouer pour l’assaisonnement : sauce tomate, huile d’olive, parmesan…
  • Pour obtenir plein d’idées de recettes il y a ce site « Histoire de pâtes » qui est très complet et bien fait.
Nids de pâte à nouille

 

Partagez cet article

facebooktwittergoogle_pluspinterest

1 Response

  1. 07/01/2016

    […] laissez vous guider pas à pas. Ah j’oubliais, la bolo toute seule pourquoi pas mais avec des pâtes fraiches faites maison (on clique pour la recette), c’est encore […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *