Côté Cour, Aix-en-Provence

 

Samedi soir, je suis allée dîner avec des amis chez Côté Cour à Aix-en-Provence. C’est le restaurant où officie Ronan Kernen, un chef qui a plus de 15 ans de métier dans des maisons de renom… et qui, pour ne rien gâcher, est aussi beau en vrai qu’à la télévision. Il a fait un passage très remarqué lors de l’émission Top Chef en 2011. Beau challenge pour quelqu’un qui venait d’ouvrir sa propre adresse quelques mois auparavant…
Le lieu est très agréable : le restaurant se situe dans la cour d’un bel hôtel particulier du Cours Mirabeau, l’artère la plus animée de la ville. Cette adresse est idéale pour profiter de la vie nocturne de cette belle ville (nous ne nous en sommes pas privés d’ailleurs !). Le restaurant possède une terrasse qui doit être très plaisante pendant les beaux jours et très appréciée des fumeurs été comme hiver.
La décoration lounge à la « Valérie Damidot » sous une grande verrière est chaleureuse mais peut-être un peu démodée (j’écris ce billet deux ans après l’ouverture du restaurant). Nous étions installés à la table haute en face de la cuisine (je vous la recommande) ouverte sur la salle d’où le beau Ronan met sa touche finale à chaque plat. De ce poste, nous pouvions apercevoir grâce au jeu des miroirs s’activer toute son équipe élégamment vêtue de noir.
L’accueil très sympathique et détendu ainsi que le service, ultra efficace tout au long du repas, nous ont fait passer un très bon moment.


Passons au vif du sujet : la cuisine ! Donc, j’ai mangé…
  • Entrée : Tourteaux (en risotto / chair de tourteaux / crevette grise / huile de pistache). La délicate raviole est succulente. Par contre, la grosse ration de risotto compact ne présente pas un grand intérêt gustatif.
  • Plat : Bœuf confit et foie gras (en cannelloni / poireau / parmesan / pousses d’épinards / Bordelaise). La viande de bœuf est savoureuse mais la classique fondue de poireaux ne suffit pas à humidifier les cannellonis. Une petite sauce n’aurait pas été de refus…
  • Dessert : Citron jaune (Crémeux / coque meringuée / pectine fruits rouges / biscuit à l’huile d’olive). A ce stade, j’ai failli baisser la fourchette tellement les assiettes sont copieuses mais je n’ai pas pu résister à l’appel du citron. Bien m’en a pris ! Très belle surprise avec une « tarte » au citron revisitée façon baba et sa meringue dure et molle.
En bref, la présentation des assiettes est belle et originale mais ces dernières ne tiennent pas leurs promesses. Comme moi, mes amis ont eu un sentiment mitigé sur cette cuisine qui présente de bonnes idées et des produits de qualité mais manque souvent de technique. Elle souffre certainement d’une très longue carte : 8 entrées et 18 plats qui semblent difficilement tous maîtrisables. En outre, le rapport qualité/prix est décevant avec des entrées autour de 25 euros et des plats proches de 30 euros.
C’est un lieu très agréable pour passer une bonne soirée mais malheureusement, la cuisine n’est pas à la hauteur de sa notoriété.
Partagez cet article

facebooktwittergoogle_pluspinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *