Cheesecake

 

Pas besoin de traverser l’Atlantique pour manger un délicieux cheesecake (tout dépend de quel côté l’on se trouve évidemment). Le meilleur que j’ai dégusté est en réalité un « vatruchka » ou un « sernik » comme on les nomme en Europe de l’est. Il se trouve à la Boutique Jaune, dans le marais (encore à Paris, je sais). Goûtez le quand il vient tout juste de sortir du four, c’est à se rouler par terre. Vous aurez beau essayer de leur soutirer la recette, comme l’a souvent tenté ma mère, c’est un secret de famille bien gardé depuis 1946…C’est donc grâce à ma petite maman, qui a longtemps cherché la bonne recette, que je vous livre celle qui suit. Loin de ressembler à celle de la Boutique Jaune, elle se défend très bien et fait l’unanimité à chaque fois. La présentation est perfectible mais d’un point de vue goût et texture, c’est un sans faute.

Pour 6 personnes ou un moule à bords hauts de 22 cm de diamètre (pas plus large sinon les quantités de garniture ne seront pas suffisantes pour obtenir la bonne épaisseur de gâteau).

Ingrédients :

Pour la pâte

Pour la garniture :
  • 600g de fromage Philadelphia nature
  • 175g sucre en poudre
  • 2 oeufs + 2 jaunes d’oeufs
  • 10 cl de crème liquide entière
  • 1 citron jaune non traité
  • 1/2 cuillère à café d’extrait de vanille (j’ai pris du sucre vanillé car je n’en avais pas)
Pour une fois, je n’ai rien oublié !
1) Préchauffez votre four à 180°C.
2) Beurrez le moule sans oublier les bords puis chemisez le avec du papier sulfurisé. Le beurre permet au papier de bien adhérer au moule. Assurez-vous que le papier colle bien au fond (périmètre inclus) et remonte bien sur les bords ; coupez l’excédent au ciseaux.
2) Mixez les gâteaux jusqu’à obtenir une texture de semoule. Ajoutez le beurre froid en petits morceaux puis mixez à nouveau. En ramollissant, le beurre va former une pâte qui va coller au fond du bol mixeur.

3) Étalez uniformément cette dernière au fond du moule avec les doigts ou le dos d’une cuillère. Je trouve qu’avec les doigts on se rend mieux compte si la pâte est uniformément étalée. Réservez au frais.

4) Dans le bol de votre robot pâtissier, mettez le fromage et le sucre puis mélangez au moins 3-4 minutes à vitesse moyenne avec la feuille (fouet plat) jusqu’à obtenir un mélange bien lisse. Si vous n’avez pas de robot, c’est réalisable avec une Maryse et du courage. Ajoutez les oeufs et les jaunes un par un, la vanille et la crème.
5) Lavez le citron, prélevez le zeste à l’aide d’une râpe ; attention de ne pas inclure le blanc de la peau car cela donne un goût amer. Pressez le citron.
Incorporez dans le mélange au fromage le zeste et une cuillère à soupe de jus de citron puis terminez de mélanger le tout pour bien les incorporer. Il faut obtenir une mélange lisse, onctueux et brillant.
6) Versez l’appareil dans le moule, répartissez le uniformément à la Maryse et enfournez pendant 45 minutes.
7) Laisser tiédir au moins 15 minutes avant de démouler. La garniture aura gonflé mais elle va retomber. Je vous conseille de garder le cheesecake à température ambiante avant de le consommer car il va garder son moelleux. Si vous le préparez à l’avance, conservez le au réfrigérateur mais pensez à le sortir au moins 2 heures avant de le servir ou même, faites le tiédir dans un four très doux (moi ,je trouve ça meilleur un peu chaud).
Vous pouvez le servir avec un coulis de framboises. Personnellement, je pense qu’il se suffit à lui seul :)
Non, ce n’est pas un far breton comme j’ai entendu dire 😉
Partagez cet article

facebooktwittergoogle_pluspinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *